Horreurs Urbaines

Voir la description complète du projet | Commentaires | Envoyer vos photos»

La galerie des horreurs urbaines
"Le concierge n'aime pas les cyclistes. Font-ils trop de bruit en passant dans la rue?"
"Le concierge n'aime pas les cyclistes. Font-ils trop de bruit en passant dans la rue?"
C'en est trop ! J'appelle la police !
C'en est trop ! J'appelle la police !
Quai des Vernets, 25 mars 2011, 8h45: voiture de la ville de Genève, Service du génie civil garé sur la piste cyclable la bloquant dans les deux sens:"Excusez-moi Monsieur, pourquoi vous vous garez sur la piste cyclable?" - "On s'est permis de se garer là, vu qu'il y a beaucoup de place à côté" - "euh..." Edit : l'auteure de la photo a reçu un message d'excuses de la part du Service du génie civil !
Quai des Vernets, 25 mars 2011, 8h45: voiture de la ville de Genève, Service du génie civil garé sur la piste cyclable la bloquant dans les deux sens:"Excusez-moi Monsieur, pourquoi vous vous garez sur la piste cyclable?" – "On s'est permis de se garer là, vu qu'il y a beaucoup de place à côté" – "euh…" Edit : l'auteure de la photo a reçu un message d'excuses de la part du Service du génie civil !
"En fait j'pense que si t'arrives assez vite, tu passes à travers le camion ou mieux si tu passes bien sur le signe jaune, tu te téléportes sur un autre signe ailleurs dans l'univers" Eddy Marx
"En fait j'pense que si t'arrives assez vite, tu passes à travers le camion ou mieux si tu passes bien sur le signe jaune, tu te téléportes sur un autre signe ailleurs dans l'univers" Eddy Marx
Contre-jour sans point de fuite du parking cyclable du Pont d'Arve. par Eddy Marx
Contre-jour sans point de fuite du parking cyclable du Pont d'Arve. par Eddy Marx
   


Page:   1 2 3 4

Description du projet

Retour
Chaque jour, celui qui se ballade à vélo en ville se retrouve face à face à des horreurs urbaines de toutes sortes : une voiture parquée sur la piste cyclable, un scooteur ou une moto circulant sur une piste ou bande cyclable, des gens suffisamment égoïstes, paresseux et irresponsables pour ne pas respecter l’importance d’une voie réservée aux vélos.

A première vue, cela n’a l’air de rien. Mais quand il faut continuellement lutter contre des scooters qui font bloc au feu sur la piste cyclable, rejetant allègrement leurs gaz d’échappement, quand il faut zigzaguer entre piste cyclable et route pour échapper aux voitures mal parquées, s’exposant ainsi aux dangers de la route, cela devient non seulement épuisant mais surtout frustrant et dangereux. C’est d’autant plus frustrant que la grande majorité de ces personnes refuse le dialogue et devient agressive si on a le malheur de lui faire une réflexion.

Par ailleurs, une des premières raisons invoquées par les gens qui ne font pas de vélo est qu’ils perçoivent ce dernier comme dangereux. Les pistes et bandes cyclables sont là pour offrir un espace propre et sûr à la petite reine. Cependant, aussi longtemps que les autorités ne se décideront pas à verbaliser fréquemment les abus liés aux aménagements cyclables (voitures mal parquées, motocycles sur une voie cyclable, etc), la plupart de ces améliorations seront en partie inutile puisque souvent, le cycliste ne se sent pas plus en sécurité sur une voie cyclable que sur la route.

D’où l’idée de ce petit musée des horreurs urbaines, où sont réunies les photos d’un quotidien à deux roues pas toujours facile. Chacun peut y participer en se promenant avec téléphone portable ou appareil photo dans la poche, en prenant les plus belles perles en photo et en nous les envoyant.

Par la suite, nous enverrons aux autorités de notre chère ville la totalité des photos prises avec une lettre d’accompagnement et d’explication en espérant que celles-ci réagissent. Et bien sûr, plus on a de photos, plus il y aura de pression… donc tous à vos appareils !!!


Retour

Votre Nom (obligatoire)

Votre Email (obligatoire)

Votre image (jpg, max 200 ko, max 500x500px)

Votre Message

Recopier captcha ici :

Powered by Hackadelic Sliding Notes 1.6.5

29 Comments Ecrivez le votre ↓

Les commentaires récents sont en bas

  1. 1

    Pour quand est prévu l’envoi des photos aux autorités?

  2. FXI #
    2

    C’est pas encore à l’ordre du jour. Pour l’instant, il faut continuer à nous envoyer des photos. Normalement, la publication est instantanée et très simple :-)

  3. 3

    Faut que je prenne le réflexe de le faire :P Pourtant j’en vois 10 par jour des saloperies comme ca ^^

  4. Albert #
    4

    Je veux bien que certains véhicules gênent les cyclistes mais il faut être un petit peu tolérant sur les voitures de patrouilles style TCS, Poste, Police etc… car un jour ou l’autre vous en aurez peut-être besoin.

  5. FXI #
    5

    Peut-être que tu as raison, Albert. Je propose alors que tous les coursiers à vélo, les infirmières FSASD, et pourquoi pas les flics à vélo puissent se garer au beau milieu des voies réservées aux automobiles. Pour rire. Juste une fois. Comme ça on est pareil.

  6. 6

    Une patrouille TCS peut se parquer 10m plus loin sans déranger personne… La poste pareil. La police, si elle est en intervention elle peut effectivement devoir être rapide mais sinon non.
    Les seuls qui devraient pouvoir sont les ambulances et pompiers, les personnes qui DOIVENT être hyper rapide.

  7. coquille bernard #
    7

    partout où il y a des voitures et des engins à deux roues il y aura conflit d’intérêt ! Le res pect des uns commence quand cela ne g nous gêne plus .

  8. d'Hespel Charles #
    8

    Bravo pour ces clichés !

    Une question de logistique:
    Il serait bon que la récolte des photos de ce genre soit centralisée avant d’être renvoyée comme vous dites, qu’en est-il de Pro-vélo ? Ne faudrait-il pas plutôt leur demander de faire cela, c’est plutôt eux les politiques non ?

    Sinon, sentiments personnels sur la sécurité routière, dans les pays visités (à vélo):
    Après un petit périple Genève-Istanbul, j’ai constaté une tendance générale (Hongrie, Roumanie, Bulgarie, Turquie):
    Turquie: Pas de signalisation vélo; remplacement progressif des grandes routes par des autoroutes (donc pas le choix sur certains tronçons il faut rouler à vélo sur l’autoroute, ce qui est interdit. Comportement des chauffeurs cordial mais pas très sécurisant.
    Roumanie-Bulgarie:
    Idem, avec, de timides ébauches de pistes cyclables (ie. vélo peint sur les bas côté de certaines routes nous obligeant légalement à rouler aux pires endroits, ce qui, au final ne fait qu’arranger les voitures et gros camions qui peuvent donc rouler encore plus vite sans avoir besoin de nous éviter). Comportement des chauffeurs agressifs et méprisant voir assassins.
    Hongrie:
    Pistes cyclables Ok dans les villes mais interdiction de rouler à vélo sur la pluspart des routes nationales et pas d’alternatives envisageables à ces dernières pour les longues distances. Comportement correct.
    Autriche:
    Pistes cyclables bonnes, arrêts de bus permettant de bien s’abriter, mais souvent, en guise de piste cyclable, il faudrait passer par des chemins détournés très lents (rallongeant facilement le trajet jusqu’à 40 km de plus sur une journée de 100km). Tendance policière à cosidérer de plus en plus ces « alternatives » comme obligatoires, alors que ce n’est pas (encore?) le cas… Comportement assez correct, sauf s’il y a une « alternative » à la grande route et qu’on ne la prend pas.

    Sentiment final sur les pistes cyclables (yc. les pistes cyclables suisses) au terme de ce voyage:
    Lorsque les permiers snowboardeurs sont arrivés sur les pistes de ski, il avait été question de faire des pistes de ski réservées aux snowboardeurs afin de mieux pouvoir leur interdire l’accès au reste des domaines.
    Ce type de discrimination n’est-il pas à l’oeuvre contre les vélos ?
    D’une part, mis-à-part des pistes cyclables murées, on voit bien (cf. vos photos) que le respect des espaces vélo n’est pas à l’agenda des chauffeurs, sans compter les pistes cyclables collées aux portières des voitures parquées, débouchant au mauvais endroit, à contresens etc, il est difficile, au vu de ce que vous montrez, de croire en un véritable gain de sécurité lié à l’augmentation des pistes cyclables.
    Au contraire, en plus du sentiment illusoire de sécurité, la piste cyclable stigmatise la présence du cycliste sur la route dès lors que, pour une raison ou une autre, il n’irait pas sur ces pistes cyclables.
    Cette stigmatisation, à son tour, ne fait qu’envenimer l’irrascibilité des chauffeurs qui s’étonnent d’autant plus, à la fois lorsqu’ils voient des cyclistes aux « mauvais » endroits, et, à la fois, lorsqu’ils constatent, rouge et jaune sur gris, le tapis rouges (sans doute inutiles) accordés aux cyclistes) au détriment de leur places de parc fétiches.

    Lorsque vous dites qu’on a affaire à un véritable problème d’insouciance des autorités je vous rejoins, mais c’est un problème qui, s’il était véritablement résolu, nous dispenserait carrément de construire des pistes cyclables. Cela coûterait moins cher (on pourrait investir un peu plus dans les TP), et contrecarrerait donc les arguments anti-pistes cyclables des partis de droite pour des raisons budgétaires (ils n’ont pas forcément tort).
    En effet, si, par le biais de police citoyenne, ou d’une plus grande implication de la police actuelle dans la sanction des petits délits contre les cyclistes et les piétons, on arrivait à sanctionner plus lourdement et/ou plus fréquemment les chauffards, ce serait un grand tour de roue pour l’humanité Genevoise !

  9. Experience #
    9

    Durant mon enfance et adolescence, j’ai roulé à vélo dans les rues de Genève en empruntant tous les grands axes, y compris la traversée du pont du Mt.Blanc. Je ne passais pas par les itinéraires cyclables pour des raisons pratiques et je préfère de loin la circulation.

    Cessez de faire tous vos ouin-ouin ! Regardez-vous ! Vous êtes une minorité et ce n’est que les minorités, les faibles qui chialent ! C’est connu, les roquets sont ceux qui aboient le plus. Vous croyez avoir tous les droits, la chaussée vous appartient, personne d’autre que vous ne doit utiliser la bande cyclable; bravo,vive le partage! Vos photos sont d’un pathétisme.

    S’il y a 20 de cela des gens comme moi empruntaient le flot de la circulation sans peur, pourquoi vous (bobos, 68ards attardés, new verts, etc…) n’en feriez de même?!? Sachez que lorsque l’on roule à vélo au milieu des voitures, il faut jouer les mêmes règles : respecter la signalisation !

    Vive Maudet !

  10. Experience #
    10

    …j’oubliais. Professionnellement je roule en camion, j’ai 2 voitures, 3 motos et 2 vélos. Je les utilise en fonction de mes besoins et je conçois que la chaussées est pour tout le monde. Faire un écart sur « SA » bande cyclable ne coûte rien. Je suis sur le point de m’acheter une 3e voiture, j’adore ça ;-)
    ONE MORE CAR!

  11. FXI #
    11

    Je crois que cette personne vient d’illustrer la fameuse question « Vaut-il mieux être un Socrate insatisfait ou un pourceau repu? » Avec bientôt 3 voitures, 3 motos, 2 vélos et un camion, ce commentateur possède tout le bien matériel que l’homme moyen des années 1950 rêvait de posséder pour devenir le petit pourceau bien nourri.

    Sinon, je dois dire que le partage de la route est un argument assez pertinent. Personnellement, je suis contre cette discrimination spatiale que représentent les pistes cyclables, les lignes, les trottoirs: la rue est à tout le monde, il faut cesser de cloisonner l’espace public. Après tout, pourquoi devrait-on se contenter d’un bout de chaussée cabossée, pour lequel on se bat comme un chien qui défend son os ? Partageons avec les voitures et les camions cet espace qui est à tout le monde ! Venez célébrer l’espace public à pied, en scooter, en Hummer, à vélo ! Parquons nos vélos sur le pont du Mt-Blanc pour fêter le partage!

    Le commentaire de « micha75@bluewin.ch » alias « Experience », aussi con soit-il, a le mérite de soulever des questions très pertinentes sur le partage, l’espace public, l’acceptation des minorités, la possession matérielle pour combler une vie misérable, la jeunesse perdue. En revanche, l’histoire de Pierre Maudet et des feux de signalisation, ça, c’est vraiment tordu.

  12. Frédéric #
    12

    ou là, pauvre Micha 75… Je le plains sincèrement.
    Il me fait vraiment pitié (je sais, la pitié n’est pas le plus beau des sentiments qu’on peut avoir à l’égard d’un homme…), d’être aussi aveuglé, petit et égoïste, c’est vraiment triste.
    Superbe commentaire FXI! En fait Micha75, (du haut de sa belle expérience de jeunesse) semble tout à fait d’accord de partager l’espace public qui ne lui est pas destiné. Qu’en sera-t-il de la question de VRAIMENT partager l’espace public?

    Mais tout ce débat n’a en fait pas lieu d’être: il n’y a pas de guerre, il n’y a pas de conflit, puisque nous SOMMES tous fères, tous des être humains. Tous des piétons. Même dans les voitures, il y a encore des humains à l’intérieur que je sache, qui sont en fait tous et toujours des piétons.
    Pourquoi nous monter les uns contres les autres? Unissons nous plutôt, pour trouver des réponses et des solutions saines à nos problèmes communs et mutuels.

    Non?

  13. veloce #
    13

    Pas de photo mais une video
    http://www.youtube.com/watch?v=gAethD1Io_Y

  14. mel #
    14

    quels sont les avantages du ONE MORE CAR? (j’attends une réponse..)

    J’aimerais aussi comprendre ceci: je roule tous les jours à vélo, je m’efforce de respecter la signalisation (même parfois plus rigoureusement que de nombreux automobilistes, motards, scouteristes qui eux sont titulaires d’un permis). J’ai toujours pensé que ma place, en dehors des pistes et bandes cyclables était sur la chaussée, aux côtés des automobiles, motos et scooters. Mais lorsque j’interroge la police pour savoir quel devrait, selon eux, être ma place sur la route ils me répondent que je devrais rouler sur la voie du bus si j’en ai la possibilité (même lorsqu’aucune signalisation n’y inclue les cycles) car c’est plus sécuritaire et tout à fait toléré.
    Mais expliquez-moi ceci: pourquoi devrais-je me contenter d’être « tolérée »? N’ai-je pas des DROITS au même titre que les conducteurs d’engins motorisés?

    Et mise à part la controverse au sujet du bien fondé de l’existence des pistes cyclables, je ne vois pas pourquoi les vélos seraient obligés de demeurer sur leurs pistes (ne pas monter sur les trottoirs et rouler sur l’autoroute, pourquoi pas…) si les autres acteurs de la circulations sont autorisés à occuper la place des cyclistes. Soit on ôte toute catégorisation, soit on l’accepte avec cohérence!

  15. butterzopf #
    15

    -super idée! serait-il possible d’inverser l’ordre pourque les photos les plus récentes (et les commentaires les plus recents) soit en haut de la liste?

  16. margot #
    16

    Votre lien « envoyez vos photos » ne fonctionne pas.
    J’ai de jolies « horreurs » pour votre collection, comment les faire suivre ?
    Merci

  17. FXI #
    17

    Vouala, c’est corrigé ! Et j’en ai profité pour augmenter à 200 ko la taille des images.

  18. Tom #
    18

    C’est bien beau tout ça… je comprends que cela vous enrage (et je ne suis pas d’accord que les chauffeurs se le permettent), mais qu’en est-il du respect des cyclistes pour les PIÉTONS? Ou d’un point de vue encore plus général: le respect des règles de circulation? Car je ne compte plus le nombre de fois qu’en traversant un passage piéton (le p’tit bonhomme est vert), une voiture arrêtée au feu, et JUSTE quand je vais lui passer devant, surgit un vélo à TOUTE VITESSE (clairement aucune intention de ralentir ou même de s’arrêter – ce qu’il doit faire – c’est la loi!), et soit il me frôle le bout du nez, soit il m’érafle les talons! Je ne compte plus le nombre de barjos complètement dingues qui GRILLENT LES FEUX ROUGES! Les vélos sont des véhicules tenus aux lois de la circulation comme tout autre véhicule! Sans parler du faite que ce genre de manoeuvre est périlleux pour votre propre vie!
    Normalement le respect est mutuel… alors travaillez sur le votre et vous aurez plus le droit de vous plaindre du manque de ceci en vers les autres…

  19. El Loco #
    19

    Je suis cycliste et je n’ai pas passé de tests pour le permis de conduire et ne compte pas le faire… Donc à part le côté artistique des panneaux, des jeux de lumières tricolore des feux et l’aspect décoratif des peintures aux sols je ne connais absolument rien à la signalisation routière. « Nul n’est censé ignorer la loi »? certes, mais « nul n’est censé ignorer la signalisation », j’ai jamais vu écris ça nulle part, sinon on aurait pas besoin de passer un test théorique pour conduire, non? logique…
    « Dans ce cas vous n’avez rien à faire sur les routes » très bien, dans ce cas j’irais rouler sur les trottoirs…

    « I fought the law and I won… »

  20. Mariane #
    20

    @Tom,
    D’accord que le cycliste doit, lui uissi, respecter les autres usagers de la route.
    Quant à la loi, je la respecte tant qu’elle ne met pas ma vie en danger.

    Lorsque j’ai commencé à faire du vélo, j’avais l’intention de repsecter les feux rouges. J’ai découvert qu’il est très dangereux de démarrer en même temps que les voitures et les camions. Ils ne respectent jamais la distance latérale minimale lorsqu’ils me doublent et je risque de me faire serrer contre le trottoir ou les voitures parquées.

    Maintenant je roule autrement. Je traverse les carrefours quand ils sont libres, et si possible je les travers quand le feu est vert pour les piétons.
    Je mets met beaucoup moins en danger et les conducteurs klaxonnent beaucoup moins (car ils sont moins gênés par ma présence).

    J’ai appris à respecter une distance d’un mètre du trottoir, pour éviter les puits, les trous et les portes des voitures garées au bord de la route. Parfois ça cause des irritations chez les automobilistes qui veulent à tout prix me doubler dans des endroits où ça n’a aucun sens (à 100m d’un feu rouge, par exemple), mais je donne la priorité à ma sécurité.

  21. Bratschi #
    21

    @ Marianne:200% d’accord avec toi;d’autant plus que le code de la route stipule qu’un(e) cycliste n’est pas tenu de
    serrer à droite,si la chaussée est défectueuse:nids de poules,bouches d’égout pas à niveau,objets divers dans le caniveau,neige mal déblayée,flaques d’huile,etc… .On peut aussi,toujours pour sa propre sécurité,utiliser les trottoirs
    à certaines conditions:
    le pus important,ça va de soit: »Priorité aux pétons »,que le trottoir soit suffisamment dégagé pour ne pas avoir à slalomer entre les piétons,toujours rouler au pas,et en roue libre si possible,et ne pas hésiter à poser un pied à terre.
    En suivant ces principes,jamais un képi m’a demandé de descendre de mon vélo.Bonne route.

  22. Bratschi #
    22

    @ Albert:être tolérant ça veut dire qu’en temps que cycliste:on est obligés de s’arrêter pour une patrouille de TCS,
    alors qu’on a jamais besoin d’eux.Du courrier tellement urgent que cela puisse bloquer une catégorie des usagers
    de la route ?-Faut encore que je trouve une excuse aux pandores,ou ça suffit comme ça ?

  23. olivier #
    23

    @Bratschi

    mentionner la LCR est absurde, elle n’a pas été mise au gout du jour depuis longtemps. La place du vélo a changé. La loi non à leur propos.

  24. olivier #
    24

    Je pense que pour que le vélo soit considéré comme un « usager comme les autres de la route », alors il faut des plaques d’immatriculation. Sans cela, il peut utiliser uniquement les voies qui lui sont destinées et ne pas s’en écarter, ce qui est déjà tolérant.

    pour info, même les Segway ont des plaques jaunes.

  25. Sénilite aigüe #
    25

    Bonjour, je rejoins monsieur Expérience dans ses propos. Moi aussi quand j’étais jeune, qu’il n’y avait encore que 5 chiffres sur les plaques minéralogiques, pas de pendulaires, j’avais un vélo pour aller à l’école et à la boulangerie. Parfois j’allais même au Grand-passage à vélo. Jamais je me suis plaint alors. Aujourd’hui, vous les jeunes, vous êtes pas content d’évoluer dans cette société qu’on vous offre, où vous pouvez tout avoir à bon prix pourtant. Il faut arrèter de faire votre caprice maintenant, sinon il n’y aura pas de dessert pour vous!
    Amicalemet

  26. 26

    MyBikelane Home > About

    MyBikelane was conceived after repeated frustration at having to dodge cars illegally parked in the bike lanes. Several near crash experiences as a result of people too lazy to find valid parking motivated me to build this site.
    MyBikelane is built on the notion that:

    Cyclists are sick of having to dodge cars and trucks using the bikelane illegally.
    These illegally parked cars force cyclists into traffic, making their commute more dangerous.
    Those cyclists have cameras or cell phones w/ cameras.
    Using the power of the community, we can hopefully make the problem more obvious and get the city to do something about it.
    This makes it safer to cycle for fun or to commute.

    How MyBikelane works:

    You the cyclist see a car parked illegally.
    You snap a picture, taking care to capture the license plate of the vehicle and proof that the vehicle is parked illegally.
    You upload the photo, tell us when and where the incident occurred and the license plate info.
    We make the site available to media, city officials, and the web to show the problem.

    Who we are
    This site is built and maintained by one person. Me. You can reach me by sending me email to support@mybikelane.com.

  27. Raphael #
    27

    C’est vrai que 10% des situations ci dessus peuvent faire parti d’une situation de non respect de la part des véhicules.
    Mais pourquoi se plaindre d’une moto ou d’un scooter sur la bande cyclable au feux? Est ce que ça embête les cyclistes de devoir patienter au feux rouges comme tous les usagers de la route?

    Vous pourriez aussi faire une galerie de photo « incivilités des cycliste ». Elle remporterait un grand succès.

    Je suis à 100% pour le vélo en ville, mais cette façon de penser des cyclistes à Genève me désespère. Cela ressemble vraiment à un comportement de frustré psychorigide qui ne cesse de se plaindre.

  28. Zurbrugg Cyrielle #
    28

    c’est abominable de voir ces horreurs urbaines, j’en ai pris pleins il faudra que je les donne, j’aurais une question, la dernière mise au jour du site c’était quand (je parle juste des horreurs urbaines ;))

    merci bien

  29. FXI #
    29

    N’hésite pas à nous envoyer des photos ! La dernière mise à jour date de juillet 2012. Si t’arrives pas à poster via le formulaire, envoie-nous un message.


1Trackbacks/Pingbacks

  1. Galerie des horreurs urbaines 24 06 14

Votre commentaire

*